L’artisan potière, allias “popotte”

 

tournage grès artisanal main
je tourne toutes mes pièces avec un grès noir de “Saint Amand”

La Terre, notre terre, qui nous porte, qui nous nourrit, nous protège…

Cette terre,  je la travaille avec respect et humilité, la transforme et l’embellit sans contraintes. Je compose avec elle…elle me guide…sur une nouvelle voie de ma vie et la voie de  la création…

 

C’est après la naissance de ma fille que j’ai ressenti le besoin de créer de mes mains et de me tourner vers l’artisanat d’art. J’ai donc suivi une formation de “Céramiste” durant 1 an au CFA des “Arts céramiques” de Saint Quentin la Poterie dans le Gard. J’y ai pu me spécialiser dans l’art du tournage et découvrir diverses techniques de décorations: grand feu, petit feu, engobes, émaux de haute température.

Le tournage est pour moi une mise en œuvre de la terre presque méditative….pas de combat avec la terre pour la centrer…plutôt trouver le centre en soi-même. Sur le tour, la terre n’aime pas la contrainte … je la guide, la façonne…les gestes sont lents, précis, fermes mais doux et conciliants…

Je souhaite aussi pouvoir partager humblement mon savoir faire et rendre accessible à chacun cet art du potier par le biais de cours ou stages pour enfants ou adultes prochainement.

 Et puis “au grès de vos envies”, je réaliser également sur commande vos souhaits et désirs …n’hésitez pas à me contacter.

 

L’atelier Terre à Terre Céramique

petit four de potier à gaz haute température
petit four de potier à gaz haute température

La création de l’atelier de poterie « Terre à Terre Céramique » est née d’une rencontre, chemin faisant sur le GR10, avec mon compagnon, mon berger. C’est l’équilibre entre nos deux terres qui s’expriment dans mes créations. 

J’ai continué l’aventure en créant mon entreprise d’artisanat d’art. D’abord en couveuse d’entreprise durant 3 ans, je suis aujourd’hui installée en tant qu’artisan potier dans la création de vaisselle et d’art de la table.

Mon atelier s’est donc ouvert chez moi, au cœur de la ferme, à Barjac, en Ariège.

Vous y découvrirez une petite pièce rustique où l’on retrouve mon tour de potier, ma cave à terre, mes matières premières, mes poteries nues en cours de fabrication, des émaux, des sacs de silice, de kaolin, une balance, une plaque de plâtre,  des seaux de terre recyclées…un espace où le temps semble être en suspend et  où même l’horloge a fini par s’arrêter.

Ma technique de création

Je réalise moi-même toutes les étapes de fabrication dans mon atelier en Ariège. Je produis en petite série une vaisselle en “grès de saint Amand” émaillée.

Façonnées par tournage, puis par tournasage, mes poteries, après séchage,cuisent une première fois. C’est la cuisson dite de “biscuit”, à 980°C.

Elles seront décorées ensuite par aspersion ou trempage dans des bains d’émaux colorés.

L’émail a la composition du verre  : silice et alumine. Lors de la cuisson, il rentre en fusion par une cuisson en haute température entre 1260°C et 1280°C. Il forme sur le tesson de grès une couche de verre très fine et vitrifie la terre.

A cette température là, les pigments ont déjà tous “brûlés” . Seuls les oxydes métalliques résistent. Ainsi à chaque oxyde métallique sa couleur : l’oxyde de cuivre sort vert ou rouge, l’oxyde de cobalt est bleu ou violet, l’oxyde de chrome est vert ou rose, l’oxyde de fer couleur rouille ou brun.

Mes émaux, colorés par ces oxydes métalliques, sont issus d’un travail de recherche autour du titane. Le titane les rend plus nuancés, opaques, mats. Je cuits soit dans un four à gaz où je cuits en “réduction” soit dans mon four électrique en “oxydation” pendant 12h de cuisson!!

Je décore depuis peu avec une technique de décor aux engobes appelé décor au “Mocha Tea“.

 

Ma démarche

Cette vaisselle est rendue imperméable et vitrifiée, sans plomb. Elle est donc utile et utilisable tous les jours, au lave vaisselle comme au four. De l’art dans votre cuisine !!! Du beau, de l’utile et de l’agréable…

“Par cette production, je souhaite pouvoir ramener la céramique dans nos cuisines pour une utilisation quotidienne joignant ainsi l’utile et l’agréable.

A l’ère du tout jetable, c’est un “pied de nez” à notre société de consommation. Je souhaite ainsi promouvoir l’artisanat local, revaloriser un savoir faire et rendre accessible à chacun cet art du potier par une vaisselle peu onéreuse.